Richard MARY

Richard MARY a seize ans, quand il découvre Santana. Dès lors, il réquisitionne la gratte de son père, et se met à jouer, pour ne plus jamais s’arrêter !


1989, il rentre au C.I.M sous la direction de Pierre Cullaz, et découvre les règles de l’Harmonie musicale, qui lui lancent une véritable invitation au Jazz...
C’est avec Yellow Groove qu’il se produira au Bain-Douche, au Cafconc’, au St Louis Blues, ou encore au Palais des Congrés de Paris.


1994, il croise la route de l’Atlantic Band (Musiques Tangentes) puis de Raymon Blailock, avec qui, il trimballera ses guitares du Gibus au New Morning, de l’Elysée Montmartre au Printemps de Bourges.


1997, il monte un Zanzibar de jazz, blues et latino avec Jean Marc Labé au saxophone, puis Duclemir où il se saoulera au Funk bien frappé du Réservoir au Cithéa.


2000 – 2008  Rude Montreuil (chanson française) est influencé par ses talents d’arrangeur; et ses expériences ponctuelles, dans des ensembles chansons, jazz, pop ou folk  (Antoinette et les forces du sud, Bahria’s trio, Gabie, Pierô) confirment sa polyvalence.


2004, avec Pierro & les takTiks, il devient membre de la S.A.C.E.M en qualité d'arrangeur.
Deux albums, un clip et des dizaines de concerts plus tard, il retrouve Pierre Paul Danzin en Limousin et interprète à la guitare plusieurs musiques du nouvel album « Les moineaux d’Egare (sortie janvier 2013).

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now